Aller au contenu principal

Tips

Astuces pour améliorer certains rendus de cartes

QGIS : Paramétrer l'atlas

Avec les version 3.x de QGIS, le plugin Mask n'existe plus, QGIS est paramétrable directement

Étiquettes sur la zone

Afficher les étiquettes uniquement sur la zone de l'atlas : Dans le l'onglet rendu des étiquettes "Montrer les étiquettes", inscrire :

if(intersects(centroid($geometry) , @atlas_geometry) ,'true','false')

Symbologie

Rendre transparents les éléments qui ne sont pas dans la zone de l'Atlas : Dans l'onglet symbologie, ajouter la syntaxe suivante à tous les éléments qui doivent être transparents :

AND NOT intersects( $geometry , @atlas_geometry )

Cette astuce permet, combinée avec les effets applicables à une couche, autorise de créer différents ombrages qui s'appliqueront à la zone de l'atlas.

Taille des étiquettes

Les zones de l'atlas sont souvent de tailles différentes. Il peut être appréciable de faire varier la taille des étiquettes en fonction de cela.

Dans l'onglet texte des étiquettes, choisir la taille à l'aide d'une expression, et utiliser la syntaxe suivante pour obtenir des variations d'étiquettes selon la superficie de la zone (selon le niveau de zoom) :

CASE WHEN @map_scale < 300000 THEN 48 WHEN ...

Résultat

Au niveau du rendu, avec tous ces paramètres, cela donne des résultats tels qu'on peut les voir ici.

QGIS : carte de flux

Il est toujours appréciable de pouvoir courber les flux pour optimiser la représentation

Règles

  • éviter que les flux ne passent sur des noeuds d'autres flux,
  • minimiser les chevauchements de flux,
  • éviter les asymétires, les angles aigus.

Les représenter dans un logiciel SIG n'est pas toujours évident ; "arrondir" les flux permet souvent de minimiser les problèmes listés ci dessus. La représentation des lignes sous forme de "flèches" est disponible sous QGIS. De plus, elle autorise les courbures (cocher flèche courbe).

Cette option nécessite cependant que le flux soit en polylignes non alignées (donc pas une simple ligne), ce qui n'est pas souvent le cas.

Générateur de géométrie

L'opération consiste donc à transformer toutes les lignes en polylignes (make_line) en formant un angle (offset_curve) au niveau du centre de chaque ligne (centroid) à l'aide du type de ligne autorisé "Générateur de géométrie" :

make_line(
    start_point($geometry),
    centroid(
        offset_curve(
            $geometry,
            length($geometry)/-10.0
        )
    ),
     end_point($geometry)
)

C'est à cette géométrie générée que l'on appliquera la flèche.

Résultat

Ce procédé permet d'obtenir des lignes courbes pour une meilleure représentation des données.

On aura ajouté ici, un buffer à chaque extrémité pour éviter que les lignes ne touchent les entités :

difference(
   difference(
      make_line(
         start_point($geometry),
         centroid(
            offset_curve(
               $geometry,
               length($geometry)/-10.0)),
     end_point($geometry)),
      buffer(start_point($geometry), 0.00)),
   buffer(end_point( $geometry), 0.05))

Sources : https://planet.qgis.org (consulté le 06/12/19)